Auteur // Ramy Zein

Publié le par salon du livre Saint-Marcellin

   Ramy_Zein.jpg 

Ramy Zein 

Auteur

 

Vendredi 23 mars

 à 18h30

APERITIF LITTERAIRE

ET DîNATOIRE

Salle de conférence - Saint-Marcellin

 

Samedi 24 mars

 à 18h30

APERITIF LITTERAIRE

ET DîNATOIRE

Médiathèque - Pont-en-Royans

 

Titre présenté : La Levée des couleurs, 2011, Les Ruines du ciel, 2008, Partage
de l’infini, 2005, Arlea.

 

Dans La Levée des couleurs, la jeune Siham habite à Yarcoub,

village perché sur les hauteurs de la montagne libanaise dans les années 80.

 

Tranquille était la vie de Siham, jusqu’au jour où elle assiste au massacre des siens.

 

« Texte superbe à la langue ciselée, sobre et précise,

et qui fait de ce roman un râle d’enfant doucement chuchoté ».

L’Orient littéraire, 2011.


Ramy Zein a abordé dans ses trois romans la guerre, en Irak, en Palestine et enfin au Liban.

Mais loin des sentiers battus de la douleur affectée, ses livres replacent l’être humain au centre de tout.

Romancier et critique littéraire, Ramy Zein est maître de conférences à l’Université Saint-Joseph à Beyrouth

où il enseigne la littérature française, francophone et comparée.


Présent vendredi, samedi et dimanche

 


Ramy_Zein_La_leve_des_couleurs.jpg


Editeur : Ed. Arléa

Auteur : Ramy Zein  

 ISBN : 9782869599369

Genre :Roman / Nouvelle 

Public : Adulte

La levée des couleurs

Comment survivre au massacre des siens ?

Village de Yarcoub, Liban, un matin de septembre.

Sous ses yeux, la jeune Siham voit se dérouler l’assassinat

de toute sa famille par des miliciens.


Avec elle, seul en réchappe son petit frère, Karim,

caché dans le tambour de la machine à laver.

Fuyant l’horreur, les deux enfants sont recueillis dans un orphelinat, où Siham essaie tant bien que mal de veiller sur son frère qui,

peu à peu, la rejette.

Seule, enfermée dans son silence, elle ne peut échapper aux visions qui la hantent, l’empêchant d’avancer, sinon vers un but obsédant :

venger sa famille en retrouvant l’un des agresseurs qu’elle a pu identifier.


Avec un grand talent de romancier, Ramy Zein, comme toujours, nous livre un destin particulier, celui de Siham, dont nous suivons pas à pas le cheminement bouleversant, mais aussi le devenir d’un pays, le Liban, martyrisé et divisé par des années de guerre.

Comment pardonner sans oublier, continuer à vivre sans trahir ceux qui ne sont plus, croire en un avenir possible quand le passé semble insurmontable ? Ces thèmes, que nous déjà avons abordés dans les deux précédents romans de Ramy Zein, Partage de l’infini et Les Ruines du ciel, font de La Levée des couleurs un grand roman sur la guerre du Liban, mieux à même, peut-être, de faire comprendre l’incompréhensible qu’un essai, ou un reportage.


Publié dans 2012 - Résistance(s)

Commenter cet article