Auteurs 2014

Carole Chaix

 

Franck Prévot


Yann Fastier


Ilya Green

 

Cendrine Genin

 

Audrey Calleja

 

Aurianne Abécassis

 

Stéphanie Allenou

 

Marie Billet

 

Anne-Laure Bondoux

 

Thierry Murat

 

Maël

 

Michèle Bonnard

 

Marion Brunet

 

Didier Desbrugères

 

Pierre Dutrievoz

 

Michel Fize


Claudine Galea

 

Hélène Gestern

 

Emmanuel Gratton

 

Flo Jallier


Marie-Hélène Lafon

 

Blandine Le Callet

 

Mary Plard

 

Olivier Sebban

 

Fabienne Swiatly

 

Elisabeth Julihane

 

Jean-Baptiste Piotto

 

Claude Rouge

 

 


01-CaroleChaix.jpg

 

Carole Chaix - Invitée d’honneur


Derniers titres :
- Carnets de recettes bonnes à croquer, texte de Seymourina Cruse, Thierry Magnier

- Ici c’est chez nous, texte de Stéphane Servant, Rue du monde

 

Prenez une histoire, demandez à Carole Chaix de l’illustrer et vous aurez, comme dans les Carnets de recettes bonnes à croquer des « infos utiles et variantes ». Carole Chaix brode et divague autour du quotidien qu’elle réinvente en volumes, en couleurs, au crayon. Ses images fourmillent de détails, on aime les scruter avec une longue vue, arrêtant notre regard

ici ou là ! Elle a dessiné l’affiche du Salon. Regardez-la plusieurs fois, vous y dénicherez toujours du nouveau.

Elle a également publié Un an, un jour chez L’atelier du poisson soluble et Paradiso, le texte de Franck Prévot chez L’Edune.


Présente samedi et dimanche.
- Atelier : Une famille en marche !
  Samedi de 15h à 16h30 l Espace St-Laurent
- Atelier : Recettes de cuisine !
  Dimanche de 14h30 à 16h l Espace St-Laurent

 


02-FranckPrevot.jpg

 

Franck Prévot


Derniers titres :
- Lumières, l’encyclopédie revisitée,
- L’Edune
- Le roman de Râ, Thierry Magnier

 

Dans beaucoup de ses livres, Franck Prévot nous parle de ce qui généralement, préside à la construction d’une famille
: l’Amour. Celui qui transforme la perception du monde.
Il convoque le cinéma, la poésie, les souvenirs d’école, la musique… et la science ! Il crée de la complicité avec de douces émotions, celles qu’on préfère habituellement taire ou celles qui font rire. Son avant-dernier livre est un hommage à Diderot et à l’Encyclopédie : une pure merveille d’humour et d’intelligence ! Il a écrit également Paradiso,  L’Edune, album illustré par Carole Chaix.


Présent dimanche.

 


03-YannFastier.jpg

 

Yann Fastier


Derniers titres :

- La volte, Talents hauts et Encore des questions ?
- L’album de l’album, L’atelier du poisson soluble

 

Certes, Yann Fastier prend un crayon pour écrire et dessiner, mais il manie aussi l’humour au second degré, voire l’humour noir. Parce que c’est drôle, parce que les enfants y sont sensibles. Parce que l’humour et le sérieux mélangés interpellent et créent discussion et complicité. Yann Fastier est également bibliothécaire et fidèle à L’atelier du poisson soluble.


Présent samedi et dimanche jusqu’à 14h30.
- Table ronde sur la littérature jeunesse
  Samedi à 10h l Salle de conférence l Espace St-Laurent

 


04-IlyaGreen.jpg

 

Ilya Green


Derniers titres :

- Nos beaux doudous et Mon arbre, Didier jeunesse

 

Des enfants capricieux, qui jouent à être des commandants ou encore des enfants qui mentent. Des enfants paisiblement endormis, qui recherchent les bras des parents, le sourire réconfortant d’une grande soeur. Ilya Green croque l’enfance, avec tendresse, avec drôlerie, bienveillance et justesse.
Elle sait vraiment parler aux enfants, avec ses mots, avec ses images. Elle a édité à L’atelier du poisson soluble
Bou et les 3 zours, texte d’Elsa Valentin.


Présente samedi à partir de 14h et dimanche jusqu’à 15h.
- Atelier : le jeu des 7 familles

  Samedi à 14h l Médiathèque de Saint-Marcellin


Pour adultes et enfants à partir de 7 ans. Inscription conseillée au 04 76 38 02 91. Durée : 2h

 


05-CendrineGenin.jpg

 

Cendrine Genin

 
Derniers titres :
- J’ai vu avec Rascal, Ecole des loisirs et Mademoiselle Lune, illustré par Nathalie Novi, Gallimard jeunesse.

 

Sans faux-fuyants mais avec beaucoup de douceur, Cendrine Genin raconte l’enfance. Des héros si vrais que nous
en sommes émus. A travers son engagement d’auteur et de photographe, elle porte un regard sans jugement et invite
au respect. Alors pas étonnant qu’elle ait fondé l’association Envols d’Enfance ! Avec Audrey Calleja, elle anime
sur Saint-Marcellin, des ateliers auprès d’adolescents et d’adultes depuis décembre 2013.


Présente sur le salon Samedi et Dimanche jusqu’à 17h30.
- Table ronde sur la littérature jeunesse
  Samedi à 10h | Salle de conférence l Espace St-Laurent

 


06-AudreyCalleja.jpg

 

Audrey Calleja


Derniers titres :
- Mange ta chambre, Autrement jeunesse

- Le rêve d’Anna, Actes Sud-papiers.

 

Elle semble cachée derrière un rideau voilé. Elle apparaît quelquefois discrètement, elle nous montre qu’elle est là. En
attendant, elle n’a pas raté une miette de ce qui se passe.
Audrey Calleja nous observe avec bienveillance et nous fait partager le familier du bout de son délicat crayon, nous révélant presque à nous-mêmes. Elle a édité à L’atelier du poisson soluble, Adèle mortadelle et 27 premières. Avec
Cendrine Genin, elle anime sur Saint-Marcellin, des ateliers auprès d’adolescents et d’adultes depuis décembre 2013.


Présente samedi et dimanche jusqu’à 17h30.
-Table ronde sur la littérature jeunesse

  Samedi à 10h | Salle de conférence l Espace St-Laurent

 


07-AurianneAbecassis.jpg

 

Aurianne Abécassis

 

Par son écriture, elle poursuit une recherche autour du frottement entre l’engagement individuel et l’engagement collectif.

Pour le théâtre, elle a écrit entre autre le triptyque Ça nous intéresse / Dans ton paysage / Le Meilleur bleu (diffusé
sur France culture), la série théâtrale Addictions/Manifeste et La Confiance à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon en 2013. Pour la marionnette, elle a écrit notamment Parcours de santé, et Espèces d’oiseaux.


Présente samedi.

- Invitée à Saint-Antoine L’Abbaye en résidence, pour un projet autour de « monstres collectifs » dont elle nous livrera des extraits en juillet à l’occasion du festival Textes en l’air.


08-StephanieAllenou.jpg

 

Stéphanie Allenou


Titre présenté :
- Mère épuisée, Les liens qui libèrent. 

 

Avec Mère épuisée, Stéphanie Allenou livre un témoignage poignant de la période difficile qui a suivi la naissance de ses jumeaux. Déjà mère d’une petite fille et rêvant d’une famille nombreuse, elle a été confrontée à la difficulté d’élever trois jeunes enfants, allant jusqu’au « burn out », ce point de basculement où la fatigue, la détresse et la solitude sont telles qu’il n’est plus possible de continuer. Stéphanie Allenou a alors choisi de faire de son expérience un récit sans tabou, qui crie sa colère à l’égard d’une société individualiste. Educatrice spécialisée de formation, elle crée en 2010, l’association L’îlot familles.


Présente samedi après midi.
- Table ronde : Mère épuisée
  Avec Sandrine Guinard, psychanalyste (Ecole des Parents et des Educateurs de l’Isère)
  Animée par Patrick Grégoire.
  Samedi à 17h30 | Salle de conférence | Espace St-Laurent
  Garde d’enfants possible


09-MarieBillet.jpg

 

Marie Billet

 

Tritres présentés :

- Au milieu de l’hiver, Elytis
- L’ombre des justes, Elytis

 

Après L’ombre des justes, recueil de témoignages sur la seconde guerre mondiale, Marie Billet publie un récit tiré de
l’histoire de Sophia. Très tôt privée de ses rêves et de ses ambitions, ballottée entre France et Algérie, Sophia choisit
de s’affranchir de la tutelle paternelle ou maritale. Sophia trouve les forces nécessaires à ce long voyage immobile
vers la réappropriation d’une vie qui lui fut volée. Marie Billet sera la présidente du jury du prix de la nouvelle 2014.


Présente samedi et dimanche.
- Annonce du Prix de la nouvelle | Dimanche à 14h | Salle de conférence l Espace St-Laurent

 


10-AnneLaureBondoux.jpg

 

Anne-Laure Bondoux

 

Tritres présentés :

- Les larmes de l’assasin, Bayard
- Dernier titre : Les bottes de grand chemin, Bayard

 

Le roman Les larmes de l’assassin commence par deux meurtres perpétrés dans un lieu désertique. Pour autant
ce roman est une magnifique aventure et un récit de filiation et de paternité entre deux êtres qui n’ont pas le même
sang. L’identité et la famille sont deux thèmes qui reviennent dans plusieurs des romans d’Anne-Laure Bondoux, dans Le temps de miracles, La vie comme elle vient, ou dans son roman pour adultes, L’autre partie moitié de moi-même. Anne-Laure Bondoux a publié seize livres pour la jeunesse et reçu de très nombreux prix.


Présente samedi et dimanche.
- Table ronde : Les larmes de l’assassin
  Animée par Lisa Bienvenu
  Samedi à 16h30 | Salle de conférence l Espace St-Laurent

 


11-ThierryMurat.jpg

 

Thierry Murat


Derniers titres :
- Les larmes de l’assassin, Futuropolis
- Au vent mauvais, texte de Rascal, Futuropolis

 

Thierry Murat crée de sacrées ambiances visuelles, harmonie entre un scénario taillé à la serpe et des images essentielles. Il met en scène des sujets forts, porteurs d’intenses émotions. C’est rude, à vif, très beau. Il a adapté le roman d’Anne-Laure Bondoux Les larmes de l’assassin et c’est bouleversant. Il a l’art de nous surprendre avec des sentiments que l’on ne se soupçonnait pas.


Présent samedi et dimanche matin.
- Atelier BD : Raconte toi !
  Samedi à 10h | Médiathèque l Espace St-Laurent

- Table ronde : Les larmes de l’assassin
  Samedi à 16h30 | Salle de conférence l Espace St-Laurent

 


12-Mael.jpg

 

Maël

Titre présenté :

- Les revenants avec Olivier Morel, Futuropolis

 

Le travail de Maël est un mélange d’âpreté, voire de dureté, et de douceur dans le trait et dans le propos. C’est beau,
touchant et bouleversant. Les Revenants est une splendide BD documentaire qui parle des Marines américains, de retour d’Irak. Chez Futuropolis aussi, il a fait Notre mère la guerre, avec Kris au scénario, sur la Grande Guerre. Sujets
graves, traités sans légèreté, mais avec sincérité, beauté et vérité. On ne ressort pas indemne de la découverte de Maël.
Maël est l’invité de Thierry Murat.


Présent dimanche matin.

 


13-MichelBonnard.jpg

 

Michèle Bonnard

 

Titres présentés :

- Saisons tardives, L’Harmattan
- Ecritures de l’intime, ouvrage collectif, Traces de Vie.

 

Saisons tardives est le récit d’une vie qui mène de l’enfance à l’âge adulte, pour se poursuivre par les tâtonnements
d’une femme qui s’invente et se construit. Si les premières années de la petite fille semblent se dérouler sous le signe
d’un bonheur simple où la campagne offre ses trésors de sensations, où le père adoré corrige la froideur de la mère,
l’adolescente va découvrir que tout n’est pas si simple, ni si harmonieux dans ce monde rural traditionnel où tout doit
être immuable. Un nouveau monde s’ouvre alors à elle, où la prise de conscience du malheur des adultes entache les années heureuses de l’enfance. Secrétaire de mairie, Michèle Bonnard vit actuellement à Saint-Julien en Vercors.


Présente samedi et dimanche.
- Table ronde : Milieu social, milieu familial
  Animée par Danielle Maurel
  Samedi à 14h30 | Salle de conférence l Espace St-Laurent

 


14-MarionBrunet.jpg

 

Marion Brunet

 

Titres présentés :

- Frangines, Sarbacane, collection EXPRIM’
- L’ogre au pull vert moutarde, Sarbacane

 

Joachim s’inquiète pour Pauline, sa soeur qui vient d’entrer au lycée. Tous deux ont grandi dans une famille ordinaire
sauf que sa soeur et lui ont deux mères et pas de père. Or Pauline connaît ce qu’ils n’ont encore jamais vécu : les insultes, l’ostracisme, la haine ordinaire. Dans ce premier roman au ton très juste, ce qui semble « anormal », ce n’est pas l’homoparentalité, mais les réactions face à une différence. Marion Brunet est éducatrice dans un centre de jour pour adolescents et elle anime également des ateliers d’écriture.


Présente samedi et dimanche jusqu’à 17h30.
- Table ronde : Famille et liberté
  Animée par Lisa Bienvenu
  Dimanche à 14h30 | Salle de conférence | l Espace St-Laurent

 


15-DidierDesbrugeres.jpg

 

Didier Desbrugères

 

Titres présentés :

- La Biographie, Editions Gaia
- Limon, Editions Gaia

 

Ce roman évoque, entre autres le destin, la liberté de choix laissée aux enfants mais aussi la transmission familiale, la
responsabilité des parents dans leur éducation. Mais on ne peut réduire ce roman dense et poétique à ces seuls thèmes.
D’ailleurs, Didier Desbrugères dit aimer les rencontres avec les lecteurs qui lui donnent des angles d’interprétation qu’il n’avait pas forcément perçues en écrivant. Après avoir travaillé dans l’aéronautique, il s’adonne à la peinture et à la
sculpture. Il publie son premier roman Le délégué, Gaia en 2010.

 

Présent samedi et dimanche jusqu’à 16h.
- Table ronde : Famille et liberté
  Dimanche à 14h30 | Salle de conférence | l Espace St-Laurent

 


16-PierreDutrievoz.jpg

 

Pierre Dutrievoz

 

Titres présentés :

- Petites complicités, Editions de Pise
- Passagers de l’Everest, Editions Pages du monde

 

Pierre Dutrievoz a toujours mêlé sa famille à ses réalisations, qu’elles soient plastiques, comme dans son album Petites complicités, réalisé avec ses deux fils, ou sportives comme dans son beau livre Passagers de l’Everest, récit sur l’expédition d’un couple sur le toit du monde. Pierre Dutrievoz, est auteur et artiste plasticien, réalisateur, guide de haute-montagne.

 

Présent dimanche de 14h à 16h.
- Là où naissent les icebergs, film documentaire de Pierre Dutrievoz
  Récit d’une expédition de Pierre Dutrievoz et ses deux fils au Groenland

  Dimanche à 17h30 | Cinéma Les Méliès Saint-Marcellin (Bd Riondel) | Entrée : 4 €

 


17-MichelFize.jpg

 

Michel Fize

 

Titres présentés :

- La famille, Le Cavalier bleu
- Mon adolescent en 100 questions, grandes questions et petites difficultés de mon adolescent de 8 à 18 ans, Eyrolles

 

Michel Fize est sociologue, chercheur au CNRS, spécialiste des questions de l’adolescence, de la jeunesse et de la famille. Délégué national à la Jeunesse, délégué à la Justice, à la Sécurité et aux Libertés au Mouvement Unitaire Progressiste, il a obtenu en 1992 la médaille de la Jeunesse et des Sports. Michel Fize qui ausculte la planète ado depuis plus de trente ans, est interviewé régulièrement dans les médias et a fait partie de plusieurs groupes de réflexion au sein de l’Etat. Il a publié plus d’une trentaine d’ouvrages.


Jeudi 27 mars de 14h à 17h
Conférence La Famille 2.0

Salle de conférence l Espace St-Laurent

 


18-ClaudineGalea.jpg

 

Claudine Galea

 

Titres présentés :

- Au bois, Espace 34
- Le garçon au chien parlant / La fille qui parle à la mer, Rouergue

 

Claudine Galea a une production d’écrits extrêmement variée : romans, pièces de théâtre, albums, récits pour les
adultes comme pour la jeunesse. Elle a obtenu en 2011, le grand prix de littérature dramatique pour Au bord par le
CNT. Elle écrit aussi pour la radio et a fait un livret d’opéra.
Plusieurs de ses textes ont été lus ou mis en scène par des artistes de renom. Elle donne régulièrement des lectures de ses textes, seule ou avec des musiciens. Cette année, elle est l’auteure associée à l’opération « THé » organisée par l’Office Central de la Coopération à l’Ecole en compagnie de Jean-Pierre Cannet. Elle sera l’invitée de Textes en l’air sur le salon.

 

Samedi à 12h30

Dégustation de textes et de vins avec Auriane Abécassis
Café Les Amis de la famille | Salle d’exposition - Espace St-Laurent.
Sur réservation au 06 32 37 34 66 | Entrée gratuite

 


19-HeleneGestern.jpg

 

Hélène Gestern

 

Titres présentés :

- Eux sur la photo, Arléa
- La part du feu, Arléa

 

Dans ses deux livres, Hélène Gestern fouille dans les passés, les photos, les souvenirs et montre la complexité des
familles. Dans la part du feu, Laurence Emmanuel découvre presque par hasard que son père n’est pas son père biologique.
Cette vérité était pourtant à portée de main mais elle l’a ignorée. Ce roman fait alterner récit et archives ou extraits de journaux des années 70. Hélène dit qu’elle parle du passé et du regard que portent les générations sur celles qui les
ont précédées. Hélène Gestern est enseignante chercheur et écrivain. Eux sur la photo a obtenu une quinzaine de prix
de lecteurs.

 

Jeudi 13 février.

Rencontre avec les lycéens

 


20-EmmanuelGratton.jpg

 

Emmanuel Gratton

 

Titres présentés :

- L’homoparentalité au masculin, PUF

 

Pourquoi des hommes homosexuels éprouvent-ils le désir d’être père ? N’y a-t-il qu’un modèle de famille, ici et  ailleurs ? Que pensent les psychologues et les psychanalystes de l’homoparentalité ? Autant de questions qu’Emmanuel Gratton abordera dans ses interventions. Psychologue, sociologue clinicien et maître de conférences à l’Université d’Angers, il a participé à six publications éditées par Eres et a coordonné Entre père(s) et mère(s), numéro de la revue
Dialogue, Eres.


Présent samedi.
- Conférence : Modèles familiaux,
  Du jeu de 7 familles aux enjeux des 77 familles
  Animé par Jean-Yves Casgha
  Samedi à 15h30 |Salle de conférence l Espace St-Laurent
- Conférence : L’homoparentalité au masculin
  Samedi à 18h30 | La Halle de Pont-en-Royans



21-FloJallier.jpg

 

Flo Jallier

 

Titres présentés :

- Les déchaînés, Sarbacane, collection EXPRIM’
- Mon plus grand combat, Sarbacane, collection EXPRIM’

 

Dans Les déchaînés, Flo Jallier se joue des époques, des lieux et des modes de récits dans une construction subtile.
Quatre générations de femmes se déplacent sur quatre époques entre la Martinique et Paris sur fond d’esclavage.
L’auteure pose une question, celle de la liberté, celle de se construire et de se connaître assez pour choisir sa destinée.
Cette question traverse tous ses écrits, dans Les Filles ne mentent jamais comme dans Mon plus grand combat, paru
en janvier 2014. Flo Jallier est par ailleurs musicienne et animatrice.


Présente samedi et dimanche jusqu’à 17h30.
- Apéritif littéraire, prix des lycéens
  Vendredi à 18h30 |Salle de conférence l Espace St-Laurent
- Table ronde : Famille et liberté
  Dimanche à 14h30 | Salle de conférence l Espace St-Laurent



22-MarieHeleneLaffon.jpg

 

Marie-Hélène Lafon

 

Titres présentés :

- Les pays, Buchet Chastel
- Traversée, Créaphis

 

Les pays, Prix du Style 2012, interroge en creux les rapports familiaux à l’occasion du départ de l’enfant vers sa vie
d’adulte. Claire ne parle pas de sa vie au père, il ne la comprendrait pas : Claire est une « transfuge sociale », étudiante en lettres puis enseignante, coupant avec le métier terrien du père. Les pays, mais également L’annonce, Organes, Les derniers indiens..., tous à leur manière donnent corps à ces replis, ces silences, ces ruptures et ces attachements qui font les familles. M.H. Lafon est professeur de lettres classiques dans la région parisienne. Ses écrits se caractérisent par une écriture travaillée au plus juste, où le matériau autobiographique est mâché, remâché, jusqu’à devenir fiction.


Présente samedi et dimanche matin.
- Table ronde : Milieu familial et milieu social
  Samedi à 14h30 |Salle de conférence l Espace St-Laurent
- Lectures croisées avec Fabienne Swiatly
  Samedi à 18h30 |Médiathèque Lis-La l Saint-Quentin sur Isère

 


23-BlandineLeCallet.jpg

 

Blandine Le Callet

 

Titres présentés :

- Dix rêves de Pierre, Stock
- Médée, L’ombre d’Hécate, tome 1. Casterman

 

Dix épitaphes trouvées sur des stèles littéraires sont les points de départ des nouvelles de ce recueil. Macabres ?
Non, au contraire. Drôles parfois, émouvantes souvent, poétiques ou féroces, ces histoires parlent entre autre d’amours, de testaments, de naissances… montrant ainsi une humanité toujours assaillie par les mêmes passions, les mêmes peurs et les mêmes espoirs. Blandine Le Callet est maître de conférences de latin à l’Université Paris-Est Créteil. Elle a publié deux romans chez Stock, La Pièce montée et La Ballade de Lila K (prix des lecteurs du livre de poche) et une bande dessinée Médée, illustrée par Nancy Peña, Casterman.

 

Vendredi à 18h30

Apéritif littéraire, prix des lycéens
Salle de conférence l Espace St-Laurent

 

Samedi à 11h

Apéritif littéraire
Médiathèque de Chatte

 


24-MaryPlard.jpg

 

Mary Plard

 

Titre pr&ésenté :

- Paternités imposées, Les liens qui libèrent

 

Des salauds, des irresponsables, ces hommes qui refusent d’assumer une paternité non désirée ? Avocate féministe qui avait fait des droits des femmes son combat, elle défend aujourd’hui la cause des hommes pour qui la vie bascule. Son combat pour les droits des hommes devenus pères malgré eux, l’avocate aime à l’expliquer au travers de différentes histoires, toujours avec l’angle du juriste, mais aussi celui de la femme écrivain. Après la lecture de ces tranches de vies brisées, personne ne peut plus condamner ces pères comme le fait actuellement la justice. Cette justice que l’auteure souhaite faire évoluer.


Présente samedi et dimanche jusqu’à 16h30.
- Emission RFI
  Vendredi à 15h `Salle de conférence l Espace St-Laurent
- Table ronde : Paternités
  Animée par Danielle Maurel
  Dimanche à 15h30 | Salle de conférence l Espace St-Laurent



25-OlivierSebban.jpg

 

Olivier Sebban

 

Titres présentés :

- Roi mon père, Le Seuil
- Le jour de votre nom, Le Seuil

 

Ce troisième roman est le récit d’une fuite, celle d’un père qui enlève ses deux fils à leur mère car elle ne respecte pas
le droit de garde et qui trouve refuge dans un coin perdu de montagne. C’est aussi et surtout, l’histoire d’un père qui
affirme de manière absolue son désir de paternité, mais qui impose de ce fait une situation intenable à ses enfants, déchirés entre leur envie de retrouver leur mère et la fidélité qu’ils vouent à leur père. Un livre fait de neige et de froid,
d’isolement et de doutes. Ses deux précédents romans Amapola et Le jour de votre nom se passent pendant et après la guerre d’Espagne.


Présent samedi et dimanche jusqu’à 16h30.
Table ronde : Paternités
Dimanche à 15h30 | Salle de conférence l Espace St-Laurent



26-FabienneSwiatly.jpg

 

Fabienne Swiatly

 

Titres présentés :

- Unité de vie, La Fosse aux ours
- Annette, Color g ang

 

Deux femmes sont confrontées au problème de la mémoire.

La plus vieille est la belle-mère, atteinte d’une maladie d’Alzheimer qui lui laisse encore quelques souvenirs. La plus
jeune est la belle-fille, une jeune femme bosniaque qui tente de contenir un passé douloureux marqué par la guerre. Au delà de ces dialogues entre passé et présent, ce dont nous parle Fabienne Swiatly c’est, par petites touches, le quotidien d’une « unité de vie » aseptisée, impeccable pour toujours, jusqu’à la fin. C’est aussi le dialogue pudique et retenu entre deux femmes qui s’apprivoisent. Fabienne Swiatly romancière, dramaturge et poète, a publié sept ouvrages.

 

De janvier à juin 2014, elle est en résidence à la Maison de la poésie Rhône Alpes.


Présente samedi et dimanche.
- Table ronde : Milieu familial et milieu social
  Samedi à 14h30 |Salle de conférence l Espace St-Laurent
- Lectures croisées avec Marie-Hélène Lafon
  Samedi à 18h30 | Médiathèque Lis-La l Saint-Quentin sur Isère

 


27-ElisabethJulihane.jpg

 

Elisabeth Julihane


Titre présenté :

- Vols, Editions Amalthée

 

Dans ce récit autobiographique, l’auteur raconte l’enlèvement de ses deux filles par son mari. Cette situation terrible
marquée par les vols entre la France et l’Egypte, décrit le désespoir et la peur d’une mère mais aussi son désir de
comprendre, de mieux se connaître pour se reconstruire.


Présente dimanche après midi.

 


28-JeanBaptistePiotto.jpg

 

Jean-Baptiste Piotto

 

Titres présentés :

- L’autre chemin, Editions Horizons
- Sortie de scène, Editions Horizons

 

Pour ce septième roman, Jean-Baptiste Piotto, auteur isérois a délaissé son héros le détective Henri Golent, pour un
livre d’aventure. Dans cette histoire de famille, le héros part à la recherche de son père qui a disparu. Un véritable voyage initiatique pour ce jeune adulte qui se trouve ballotté entre Orient et Occident.


Présent Dimanche après midi.


 


29-ClaudeRouge.jpg

 

Claude Rouge

 

Tritres présentés :

- Choc frontal, Jets d’encre
- En scène, Jets d’encre

 

Le personnage de Choc frontal, Georges Moisson, chef magasinier a des convictions humanistes fortes. Le jour où sa
fille lui annonce qu’elle va se convertir à l’Islam par amour, Georges qui est athée, se sent trahi. Il est écartelé entre
ses valeurs laïques et son penchant naturel à la tolérance. Il doute alors de son éducation et rompt avec sa fille. Claude Rouge, qui a longtemps été militant syndical, est aussi auteur, interprète de chansons et comédien. Choc frontal est son deuxième roman.


Présent samedi et dimanche.
- Lecture de Choc frontal
  Dimanche à 14h30 | Salle du conte l Médiathèque