Les livres nomades

Publié le par salon du livre Saint-Marcellin

 

Livres nomades, une belle manière de résister par la solidarité !

Ils sont en place depuis le mois de décembre et connaissent un grand succès.

 

Fotolia_35075972_Igor_Mojzes_XS.jpg

Crédit photo : Fotolia - Igor Mojzes

 

 

Livres nomades ? Qu’est ce que c’est ?

 

Vous choisissez gratuitement un livre d’un des auteurs invités sur le salon,

vous le déposez après lecture dans un des lieux d’accueil de ces ouvrages sur saint-Marcellin :

 

  - Boulangerie du faubourg Vinay, M et Mme Gras

  - Mairie de St Marcellin Hall d'accueil

  - Le petit Casino Grande rue

  - Pharmacie La fontaine 2 place jean Vinay

 

D’autres pourront à leur tour en profiter.

 

En janvier de nouveaux titres ont été déposés :les romans d’Anne Maro et de Philippe Mouche, mais également des livres des auteurs-illustrateurs : Nicolas Bianco-Levrin, Rémi Courgeon, Thierry Dedieu, Fréderic Kessler.

Car la littérature jeunesse ne nuit pas gravement aux adultes, au contraire,…

 

Précipitez vous pour découvrir ces nouveaux ouvrages car vos lectures enrichiront les rencontres avec les auteurs.

 

Et surtout pensez lecture solidaire, rapportez les dès que possible,

dans un des lieux cités dessus,pour que d’autres en profitent.

 

 

 

Le dernier roman de Nathalie Kuperman, dans la sélection du prix France Culture-Télérama 2012 

 

Vign Nathalie Kuperman Erratum : Nathalie Kuperman a d’abord publié pour les adultes avant de publier pour la jeunesse contrairement à ce qui est mentionné dans le programme. Son premier roman Le contretemps, est sorti en 1993. Elle a ensuite publié deux romans Rue Jean-Dolent et Tu me trouves comment ? qui lui vaut le prix Attention Talent Fnac chez Gallimard avant de sortir son premier livre pour enfants en 2004. Si Nathalie Kuperman a réussi séduire les grands, elle n'en oublie pas pour autant son jeune public et continue entre deux romans à lui vouer sa plume. Elle a publié une vingtaine d’ouvrages pour la jeunesse.

Son dernier roman pour adultes Les raisons de mon crime, édité par Gallimard fait partie de la sélection prix France Culture-Télérama 2012 . « Dans la foulée de Nous étions des êtres vivants, exploration au plus intime des conséquences de la vente d'une entreprise sur la vie de ses salariés, Nathalie Kuperman empoigne une nouvelle fois la réalité d'une société qui rejette et méprise un nombre croissant de ses membres. Elle observe sans complaisance, fait face, prend des risques. Son livre est bouleversant de violence et de tendresse. Ses personnages, magnifiques d'ambiguïté. Ses mots ne consolent pas, ils réveillent. Crus. Aigus. Infiniment. » Michel Abescat. Telerama n° 3236 - 21 janvier 2012.

Publié dans 2012 - Résistance(s)

Commenter cet article